Presse d’angle (façon fausse équerre)

Pour pouvoir réaliser des petits assemblages de deux pièces selon un angle donné, j’ai décidé de me fabriquer une « presse d’angle ». Mais au lieu de me limiter à un angle de 90°, j’ai essayé de rendre l’angle réglable, un peu comme une fausse équerre. Le but est donc de mélanger les deux outils suivants:

J’assemble deux planchettes de bois, très bien dégauchies, le long d’un plan de travail dont je suis sûr de l’angle droit. Je les visse chacune dans le plan de travail afin de pouvoir les clouer ensemble sans bouger.

J’obtiens donc une longue équerre aux branches courtes. J’en tire deux pièces.

Je passe ensuite à la construction de la base. Je pars d’une planche de contreplaqué à laquelle je donne une forme entre l’équerre et le rapporteur. Dans le coin, je perce un trou et je grave une rainure en arc de cercle grâce à un outillage qui me permet de déplacer ma dremel à la manière d’un compas.

Je fixe une pièce de manière définitive avec deux écrous et boulons. Quant à l’autre, elle est fixée à l’aide de deux écrous papillons pour pouvoir contrôler l’angle. Je noie les têtes d’écrou dans le bois à l’aide de pré-trous pour obtenir des surfaces plane sans accident: on va venir y apposer des bois pour collage, il faut donc que ces bois sont bien stables.

Notre fausse équerre-presse d’angle est terminée. On peut donc venir y apposer des morceaux de cadre en bois pour maintenir des collages à l’aide de pinces. Je n’y note aucune graduation car je préfère régler mes angles à l’aide d’autres références (équerre métal, pièces de bois) pour éviter que l’imperfection de mon assemblage puisse introduire des erreurs dans mes montages.

Le plus important est qu’une fois un angle réglé, l’ensemble soit le plus rigide possible et empêche tout déréglage. Voici mon nouvel outil à l’oeuvre pour assembler le cadre d’un jeu à venir …

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *