Projet Cyclekart : une caisse à savon pour enfant motorisée !

Je cherchais un projet pour apprendre à souder à l’arc. J’avais vaguement appris les rudiments, et de nombreuses fois, le poste et la technique m’ont manquée pour aboutir des créations diverses. Cette idée dans un coin de ma tête et quelques photos de cyclekart ont fini par me décider. J’allais me lancer dans la construction d’une caisse à savon: ces petites voitures d’enfant, en général à pédale. Et c’est là que c’est parti dans tous les sens …

En pleine flambée de popularité du vélo électrique, mini moto, kart électriques, beaucoup de composants (moteurs, batteries, électronique de contrôle) sont devenus très abordables et autorisaient une version motorisée. Je pars donc sur une voiture électrique pour enfant de 5-10 ans !

Le châssis

J’opte pour du tube acier 20x20mm pour toute la structure. Pour un châssis d’à peine plus d’un mètre, un enfant tient debout sur une barre sans la plier. Dimensionnement validé ! Pour mes soudures, je n’arrive pas à découper proprement à 45°. Donc je fais des découpes bizarres sur un tube pour ne laisser qu’une face sur laquelle vient s’appuyer le deuxième tube à angle droit. Je soude le tout à plat. Je procède à la tige de 1.6mm et progresse par points successifs le long de ma découpe. J’abandonnerais vite cette méthode car elle demande trop de temps de découpe.

J’ai les dimensions principales calées pour faire rentrer un enfant assis, et rentrer le cyclekart dans ma remorque. Donc je fixe les principaux éléments dimensionnant. L’essieu arrière. Je choisis un tube acier plein de 12mm et achète deux paliers: des roulements dans des cages de fontes permettant de les fixer. Mais j’abandonne l’idée de boulonner pour ne pas fragiliser mes tubes aciers du châssis par des perçages: je soude ! Soudure fonte/acier à l’électrode pour acier … pas facile alors je fais tout chauffer au rouge côté fonte pour assurer la soudure. La graisse de mes roulements chauffe et s’enflamme pendant que je soude ! Pas facile, c’est pas joli, mais ça tient…

Les roues avant

Après l’essieu pour les roues arrières, je m’occupe des roues avant. Elles doivent assurer la direction, et donc pivoter librement. Je dois donc éloigner la roue du cadre du châssis et assurer sa rotation selon un angle suffisant. Je crée donc cette pièce qui viendra prendre en sandwich mon châssis et permettra de fixer une roue à son extrémité. L’important est de bien anticiper l’écartement entre les deux fers plats, qui doit être égal à l’épaisseur du tube du châssis + l’épaisseur des roulements qui permettront une rotation libre.

Je fais en sorte d’avoir le trou le plus petit possible pour ne pas fragiliser les tubes du châssis. Plus petit que le diamètre central de mes roulements, cela m’oblige à bricoler des entretoises qui permettront au roulement de rester centrer sur l’axe de rotation: boulon usé en le faisant tourner sur la perceuse avec la meuleuse dans l’autre main … Je peux maintenant monter les deux roues avant et régler finement le serrage des roulements pour que ça coulisse sans jeu et sans forcer grâce à des boulons avec frein filet. La roue est maintenue sur un seul côté de son axe, une tige filetée pleine de 12mm. Ca supporte mon poids sans faillir, je valide donc ce montage.

Le siège

Je m’attaque maintenant au siège. Je crée deux cadres en tube acier. Pas trop de photos pour cette étape. J’améliore mes soudures à 90° en découpant mes tubes à 45° grâce à un support de meuleuse, et en maintenant la soudure par des aimants. Je procède ensuite par pointillé le long de la coupe. Ainsi, je dépose petit à petit de la matière et je ne reste pas assez pour percer. Le résultat est très solide. Je pense me débrouiller pour les soudures bord à bord et horizontale. On va pouvoir passer à plus compliqué.

Je fixe le siège sur un axe pivotant sur le châssis, et un gros ressort + une barre de soutien me fait un siège confortable pour amortir les plus gros chocs.

Et voici une vue d’ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *